Histoire du H.C.V.C.E.C.

Le Hockey Club Venoix Caen Etudiant Club ( H .C.V.C.E.C) possède une histoire un peu particulière. En effet, il est le résultat de la fusion de deux clubs :

  • le Hockey Club Caen Venoix (H.C.C.V) créé en 1975
  • le Caen Etudiant Club (C.E.C) crée dans les années soixante

Si ces deux clubs décidèrent de fusionner sur le plan sportif en 1983, ce fut à deux fins :

  • assurer le maintien du C.E.C en division nationale (nécessité d’avoir des équipes de jeunes
  • permettre aux jeunes du H.C.C.V de trouver des débouchés sur le plan sportif en accédant à des compétitions plus difficiles.

En effet, les joueurs du H.C.C.V, atteignant un certain âge (14 ans), doivent muter au C.E.C, faute de catégories supérieures, le club se basant sur les jeunes et les scolaires.

hockey-caen

C’est donc en 1983 que le H.C.V.C.E.C vît le jour. Cela fait donc de lui un club jeune dans l’hexagone contrairement aux clubs centenaires comme le Racing Club de France, le Stade Français… Mais peu importe, les dirigeants semblent décidés à vouloir implanter le hockey sur gazon de façon durable à Caen et hisser le club parmi les meilleurs nationaux.

hockey-caen-equipes-jeunes

 

hockey-en-salle

B) Evolution du club de Caen

De soixante douze à la création, le club passe à cent trente licenciés (dont soixante dix jeunes) en 1996. Le H.C.V.C.E.C axe principalement ses efforts sur les jeunes (intervention d’un éducateur sportif dans les écoles primaires, organisation de stages de jeunes, licenciés ou non, pendant les vacances scolaires, participation aux tournois USEP). Preuve de ce dynamisme, une équipe fut championne de France poussin en 1992 devant les plus grands clubs français. Mais les dirigeants n’oublient pas pour autant l’équipe fanion. En effet, de la Nationale III à la création, l’équipe première caracole en tête de la Nationale IB avec l’espoir, un jour, de se frotter à l’élite. Espoir qui devient ambition puisque l’équipe est déjà installée en Nationale I en salle où les ténors du hockey français se partagent le titre de Champion. Avec ses cent trente licenciés, ses dix équipes et ses brillants résultats le H.C.V.C.E.C est maintenant reconnu au niveau national et c’est donc tout naturellement qu’il occupe la place de leader du hockey en Basse-Normandie.

Le début des années 2000 fut les années noires du H.C.V.C.E.C le club par ses bons résultats attisent les clubs d’élite, nos meilleurs joueurs sont amenés à  partir vers d’autres clubs et d’autres ambitions. La chute de notre équipe fanion vers le championnat régional résume très bien ces années compliqués.

2006 Nouveau quartier, Nouvelles ambitions.

Le H.C.V.C.E.C quitte son quartier historique de venoix pour le quartier de la Maladrerie, le club ambitionne de nouveau avec une génération d’enfants du hockey qui participe de nombreuses fois au championnat de France espoir.Avec cette génération le club redécouvre le niveau nationale. les espoirs deviennent sénior, l’équipe fanion renaît de ses cendres.

2012 Notre nouveau synthétique.

Le club à de nouvelles ambitions avec l’arrivé de cet outil de travail indispensable à l’évolution du hockey moderne.

depuis le club est en perpétuelle ascension pour redevenir une place forte du hockey Normand. l’équipe fanion évolue en nationale 2 en gazon et nationale 2

en salle.

2015 accession en salle !!! en route vers la Nationale 1.

Le H.C.V.C.E.C accède au second échelon national en hockey en salle et finisse avec le titre honorifique de vice-champion de France.

Le club évolue en national 2 sur gazon, mais prend de plus en plus d’assurance pour s’installer durablement dans ce championnat très relevé avec beaucoup d’équipes réserves parisiennes.

 

 

 

hockey-sur-gazon-2

C) Structure

Le club est affilié à la Fédération Française de Hockey. L’affiliation est un acte par lequel l’association adhère à la Fédération. Ceci implique donc pour le club de s’engager à respecter les statuts et règlements, à payer les cotisations et à licencier l’ensemble de ses adhérents. Erigée sous la loi d’association de 1901, le club se compose de membres actifs, de membres honoraires et de membres supporters. Chaque membre actif doit régulièrement acquitter une cotisation.

Les ressources de l’association se composent :

  • de ressources propres (cotisation des membres, manifestations sportives ou non, sponsors).
  • des subventions locales et territoriales.

hockey-en-salle-2

Le hockey en Basse-Normandie

A) Histoire

En 1919, on dénombre une section active de hockey féminin au Stade Malherbe de Caen, une vingtaine d’années donc après l’apparition du hockey en France. Une équipe sera même finaliste du championnat de France à Paris en 1921. Après la guerre, la C.A Lisieux voit le jour ; seul club alors présent en Basse-Normandie, il participe au championnat de Haute-Normandie.

Dans les années soixante, le hockey sur gazon renaît à Caen au sein du Caen Etudiant Club. En 1972, nomination d’un Conseiller Technique Régional. Celui-ci va permettre de structurer une solide organisation sur la Basse-Normandie. Des clubs naissent à Vire (1973), Colombelles, Luc-sur-Mer, Honfleur, Cabourg, Bavent suite à des actions ponctuelles menées dans les écoles. En 1975, sous l’impulsion du CTR, un club naît à Venoix (quartier de Caen) : le Hockey Club Caen Venoix (H.C.C.V). En 1979, la Basse-Normandie se trouve doté de dix clubs dont neuf calvadosiens, le dixième, la Ferté-Macé, étant un club ornais. La Manche se trouve, elle, dépourvue de clubs.

hockey-en-salle-3

En 1983, le H.C.C.V et le C.E.C fusionnent. C’est la naissance d’un grand club à Caen : le H.C.V.C.E.C. En 1988, sous l’impulsion du directeur de la Direction Régionale de la Jeunesse et des Sports (DRJS) de Basse-Normandie, la Ligue de Normandie, qui était composée de dix-sept clubs et de huit cent cinquante licenciés, se divise en deux : la Haute et la Basse. Ceci afin, d’une part, d’assurer le poste de CTR de la Basse-Normandie (annulation du poste en 1991 !) et, d’autre part, pour incompatibilité de stages régionaux en commun due aux différentes vacances scolaires. On dénombre alors six clubs (Bavent, Cabourg, Caen, Honfleur, Lisieux et Vire) et deux cent cinquante licenciés en Basse-Normandie. En 1996, la Ligue de Basse-Normandie est composée de quatre clubs (Cabourg, Caen, Lisieux et Vire) et de 280 licenciés.

hockey-en-salle-4

B) Evolution du club

La Ligue de Basse-Normandie, sous l’impulsion de son CTR, M. LUTSE, vit son nombre de clubs atteindre la dizaine au début des années quatre vingt. Mais, Si l’on excepte la Ferté Macé, club ornais, le hockey sur gazon ne dépassa jamais les frontières du Calvados. De plus, l’implantation des clubs se condensa plutôt sur le Nord-est du département de Caen à Honfleur. Ceci pour des soucis sans doute de rapprochement des clubs vers la Haute Normandie. L’exception est le club de Vire, esseulé aux frontières de la Manche et de l’Orne, mais qui persiste depuis plus de vingt ans, preuve que le hockey a les moyens de se développer en Basse-Normandie. Les essais à Cherbourg et la création d’un club à la FertéMacé (même Si son activité ne dura que quelques années) le confirment.

hockey-caen-en-salle-souvenir

Le développement du hockey sur gazon en Basse-Normandie, comme en France d’ailleurs, passe, d’une part, par la création de clubs qui rendraient les compétitions de jeunes plus motivantes et attrayantes (actuellement, les championnats de Basse-Normandie poussin, benjamin, minime et cadet se réalisent entre trois clubs : Caen, Lisieux et Vire ! ! !) et d’autre part, par l’information et la formation. Cette tâche incombant normalement au CTR, mais la Basse-Normandie en est dépourvue depuis cinq ans. Il n’est donc pas difficile de comprendre la régression du nombre de clubs dans la région.

hockey-caen-en-salle-4

L’absence de CTR n’empêche pourtant pas que trois sur quatre des clubs restant, à savoir Caen, Lisieux et Vire, ont augmenté leur effectif et leur niveau (progression d’une division depuis cinq ans). Mais un autre problème se pose pour la suite car on ne dénombre que deux Brevetés d’Etat dans deux des quatre clubs. Ceci reflète à peu près le pourcentage national (42% des entraîneurs déclarés sont sans qualification). Pourtant le développement du hockey passe aussi par la formation des personnes dirigeant ce sport.

equipe-hockey-sur-gazon